Blog

UXCorp | Blog | UX | Le Design Thinking en 5 étapes

Le Design Thinking en 5 étapes

Fini la gestion de projet linéaire, où on décide d'une date de début et d'une date de fin. "La plateforme sortira dans un an", et au final, elle ne plaît pas, ou ne répond pas à un réel besoin. La solution ? Travailler en co création, lors d'ateliers de Design Thinking. Réfléchissez, créez, prototypez, testez, et améliorez !

Réservez un atelier Design Thinking

Des solutions pour faire grandir votre business.

Réserver

Formez vous à l'UX Design

Découvrez nos formations en régie aménagées.

Se former

Concrètement, le Design Thinking, c’est quoi ?

Créer une application, une plateforme, c’est toute une logique à mettre en place. Et cette logique peut être mise en œuvre, en priorité, dans le concept, via la forme.

C’est ici qu’intervient la notion de design thinking.

D’abord créée dans une logique de co création. Pourquoi ? Parce qu’elle permet d’entrer dans un processus de co créativité, où l’utilisateur final est impliqué.

Un peu d’histoire sur le sujet !

C’est d’abord dans les années 80 que les design thinkers font leur apparition. Et c’est Rolf Faste, en bon représentant, qui a centré sur l’humain cette idée, à l’université de Stanford : Merci ! Les années 2000 ont fait exploser le sujet, notamment avec le travail de Tim Brown. C’est lui qui a simplifié les étapes du design thinking. Le design thinking change les règles de gestion de projet, ce n’est plus une gestion linéaire mais une gestion itérative. Finis les projets avec un début et une fin, maintenant, on peut décider de tout changer si l’expérience utilisateur l’impose.

La définition du design thinking, c’est tout changer en cours de route ?

Non, c’est plutôt de définir des produits ou des services à lancer, d’identifier une problématique et de passer à la résolution des problèmes. Cette notion peut être travaillée pendant un atelier de design thinking, mêlant plusieurs types de personnes. Directeur marketing, utilisateur final, personne extérieure à la cible… Pendant ces ateliers, la co créativité impliquant des profils différents, est primordial, cela permet la recherche de solutions de façon approfondie. Et, à l’inverse de la gestion de projet linéaire, on va itérer pour améliorer le projet en cours de route.

Le design thinking se compose de 5 étapes : Définir, Imaginer, Synthétiser, Prototyper, Tester.

#1 – Définir un projet, premier des design thinking process

Vous voulez créer votre entreprise et découvrir l’univers de la startup. Pour cela, vous allez devoir penser aux étapes de développement de votre concept, à apporter de l’innovation dans celui-ci. La définition de votre projet est donc très importante. Il faut réfléchir au concept, au produit, à la cible visée, au business modèle… Il ne faut rien oublier. Aidez-vous d’outils UX tels que l’achat de fonctionnalité, les ateliers de brainstorming, ou autres.

#2 – Imaginer une stratégie, des opé com

Votre projet semble concret, mais il faut quand même penser à comment le rendre accessible à vos clients. Vous êtes vous aussi un utilisateur quotidien d’un service, d’un produit. Une des règles du marketing, c’est de faire acheter un utilisateur quand il n’a pas besoin de quelque chose. Pour cela, il faut imaginer et concevoir des plans d’actions différents, des supports différents. Il faut même imaginer l’expérience utilisateur qu’il va vivre du début à la fin de vos services.

#3 – Synthétiser façon MVP (Minimum Viable Product)

Bon, c’est ok, votre projet est fin prêt, et votre stratégie imaginée. Mais pouvez-vous expliquer en 3 phrases de quoi il s’agit ? Pouvez-vous synthétiser le projet de façon à vous concentrer sur un produit ? Sur un service ? Faire en sorte de lancer la V1 en quelques mois ? C’est ce qui fait la différence, aujourd’hui, dans l’univers des startups. Avoir une idée, c’est 10% de la difficulté de lancer un projet. Dans les 90% restants, il y a la soif de toujours faire mieux, et c’est un des points bloquants des jeunes startups. Certaines d’entre elles s’éteignent avant d’avoir lancé une version de leur concept, car elles ont vu trop gros. Un seul conseil, soyez bref, concis, et faites la différence par le design !

#4 – Prototyper simplement et efficacement

En parlant de design, on commence à voir le bout du tunnel d’un projet mené à bien. Si on est à la phase de prototypage, c’est que l’idée est validée. Un prototype, c’est quoi ? C’est une version simplifiée de votre plateforme. Une feuille avec des blocs symbolisant chaque partie de votre page. Un aperçu Adobe XD avec des zonings bien définis, ou encore un document word avec le contenu placé. Oui, on peut considérer que ce sont tous des outils pour prototyper (on préfère personnellement Adobe XD). Comment être simple et efficace ? Mettez en situation votre prototype, testez-le vous même, mieux encore, faites-le tester.

#5 – Tester, puis itérer

Victoire ! Le prototype est sorti, les tests utilisateurs peuvent commencer. Le mieux serait que le proto soit finalisé et aboutisse à une version test (encore et toujours le MVP). C’est maintenant que vous allez comprendre l’impact émotionnel de votre projet sur les utilisateurs. C’est de là que vient le product design, créer une émotion via le produit. Prenez tous les retours qu’on vous fait, et itérez. Itérez encore et encore, le monde du digital bouge, bougez aussi. Revenez à l’étape 1, 2, 3… Mais faites en sorte de satisfaire l’expérience utilisateur de vos clients.

Innovation and keep focus !

Bonus : Design thinking, exemples d’entreprises ayant utilisé cet outil.

Apple, maître et fondateur de la notion d’expérience utilisateur. Lisez l’histoire d’Apple, et vous comprendrez comment ils ont pensé et créé leurs ordinateurs, et leurs smartphones.

L’iPhone a été créé pour innover dans le domaine de la mobilité (#1).

Toute une stratégie a été mise en place avec apple store, ainsi qu’un business modèle qui génère aujourd’hui des milliards de dollars (#2).

Ils ont synthétisé l’iPhone, tout le monde sait comment l’utiliser. Ils sont simples, et faciles d’accès (#3). Besoin d’envoyer un sms ? On clique sur l’icône SMS. Simple, basique !

Les prototypes ont été vraiment poussés, certes, mais l’histoire retiendra que le résultat a été applaudi par les plus grands (#4).

Enfin, les tests. Les iphones sont testés par des personnes allant de 7 à 77 ans, votre enfant ou votre parent peut l’utiliser juste en l’allumant. Finies les notices de 400 pages… Et l’itération continue, bonjour iPhone Xs !

Tout doit être pensé pour gagner du temps et itérer votre produit.

C’est le moment de faire la différence. Un atelier de design thinking peut vous intéresser ?

L'actu UX Design

25 février 2020

Typographie : Un impact sur la stratégie digitale ?

L’impact de la typographie sur votre stratégie de marque : D’emblée, la typographie est l’utilisation de différents types de caractères afin que...

25 février 2020

Identité visuelle : Image et crédibilité de votre entreprise

Identité visuelle : quel effet sur votre business ? Qu’est-ce que l’identité visuelle d’une entreprise ? L’identité visuelle d’une entreprise est...

25 février 2020

Atelier UX - La conception par l'UX

Qu’est-ce qu’un Atelier UX ? Définition d’un atelier de conception UX Un atelier UX est un instant collaboratif avec les différents a...

25 février 2020

Pourquoi passer par une agence UX Paris ?

Doit-on passer par une agence UX pour optimiser son site web ? Qu’est-ce qu’une agence UX ? Une agence UX Paris est un organisme expert spécialisé dan...

19 février 2020

Le skeuomorphisme, c'est quoi ?

Le skeuomorphisme a-t-il encore de l’avenir ? Qu’est-ce que le Skeuomorphisme ? Le Skeuomorphisme est un mouvement design qui vise à repré...

19 février 2020

Lancer son e-commerce ?

Top 5 des choses à savoir avant de se lancer dans le e-commerce C’est le rêve de beaucoup ! Faire fortune dans le digital et les nouvelles technologie...